L'oeuf blanc

L'oeuf blanc

MISE EN SCÈNE et écriture
Françoise Berlanger

Interprétation
Gwen Berrou

Crédits

Mise en Scène et écriture
Françoise Berlanger

Interprête
Gwen Berrou

Assistante
Elise Vandergoten
Cécile Brohez

Scénographie
Thibault Vancraenenbroeck

Création Costume
Cécile Brohez

Arts Plastiques
Marcel Berlanger

Création lumières
Julie Petit Etienne

Photographie
Thierry Monasse

Producteur délégué
La Cerisaie

Co-producteur
Théâtre de L'L

Extraits

Hopital 6

Après le repas du soir
Je rapprochais les lits à roulettes
L'un contre l'autre tout serrés
Je m'allongeais tout près le plus près possible.

Arriver à le toucher sans lui faire de mal
Sans le gêner sans accrocher ses fils
Sans l'étouffer ni peser de poids sur lui.

C'était une épreuve
Tous les soirs
Trouver une position
Qui convenait à notre amour.

Jamais je n'avais fait face à cette délicatesse
Entre souffrance et amour le combat était infime
Et jamais ce combat ne s'est arrêté

Là j'ai vécu les moments les plus intimes
Les moments les plus ultimes de cet amour.

Poème, Ezra Pound

"Regagnons la maison, le doux repos, et le rire profond de l'onde.
Les rires s'éveillent entre les roseaux de la berge.
Voici notre maison, les arbres sont pleins de rires,
Et les orages rient fort, brisant les vagues fendues
Par les "rocs du plus Nord"; et ici le soleil
Se reflète sur les eaux agitées, et la pluie
S'avance d'un pas délicat, venant d'Isola Garda -
« Lo Soleils plovil »
Comme dit le troubadour Daniel Arnaut dans l'inextricable chant.
Le soleil même pleut et les éclaboussures de feu
Jaillissent des vaguelettes lydiennes; "Lacus undae",
Et le lieu regorge d'esprits.

Ni lémures, ni fantômes noirs et ombreux,
Mais ancêtres vivants, blanc bois,
Lisses comme le liber, et fermes d'aspect,
Et tout vibrant de couleurs - non, pas vibrant,
Mais colorés comme le lac, comme les feuilles d'oliviers."